L’EGLISE DE SAN SEBASTIANO

Vrai bijou de la période pré-romaine à trois nefs, plus au moins daté entre le 800 et l’année 1000. Originalement entièrement décoré de fresques, encore aujourd’hui dans les trois niches de l’autel, il est possible admirer les dessins de couleur ocre, les héritages byzantins tels que l’Arbre de Vie et le monogramme de Constantin.

NURAGHE S’ORKU ‘E TUERI

Il s’élève majestueux et solitaire au-dessus d’un éperon rocheux du haut duquel on domine sur toute la vallée de Tremini. C’est un nuraghe complexe, du type à addition frontale, avec une tour supérieure (le donjon) et deux tours inférieures (dont il ne reste aujourd’hui que quelques traces) placées longitudinalement par rapport au donjon. Au-dessous du nuraghe, à la base de l’éperon rocheux, s’ouvre une grotte très particulière – une caverne-ossuaire – où ont été retrouvés trente squelettes, en bon état, datés par les experts de l’ère nuragique.

PARC NATUREL BRUNCU SANTORU

Le parc naturel de Bruncu Santoru, avec ses énormes dépôts de porphyre, ses grands arbres, ses spectaculaires coulées de porphyre de Perdosu et ses diaclases “Is Breccas” singulières à parcourir sur toute la longueur.

LA PRO LOCO

La Pro Loco Foghesu est une association de bénévoles sans but lucratif fondée en 1985 avec l’intérêt de promouvoir le territoire culturellement et touristiquement.

CASCATE DI LUESU

Sous une forteresse vierge de chênes verts et de charmes noirs, les cascades de Luesu se dressent, fascinantes et majestueuses.
La plus haute cascade forme à la base une piscine suggestive, entourée de lauriers-roses et de cheveux vénitiens

 

DIACLASI “IS BRECCAS” DI ISTAPPARAS

Les singuliers diaclases d’Is Tapparas sont des crevasses du sol (brèches en sarde), d’une longueur de 280 mètres environ sur toute la longueur, entre descentes abruptes et autant d’ascensions, et où la température reste constante autour de 12 ° -14 ° C. , presque une grotte, mais ouverte sur le ciel.

 

La grotte de Tueri

La grotte de Tueri est une grotte funéraire dans laquelle, dans les années 60, ont été trouvés les restes d’environ 50 squelettes que les tests de laboratoire ont daté de l’ère nuragique.

L’examen des crânes a permis d’établir la présence de 28 individus mâles et 17 femelles alors que les crânes restants sont indéterminés.

C’est presque certainement le lieu de sépulture de la petite communauté qui vivait dans le village situé autour du nuraghe homonyme.